Logo ENAP

Volet étudiant

Témoignages

De stage à emploi permanent

Mirette Tiani
MAP pour analystes/professionnels, concentration analyse et développement des organisations

Centre d’aide aux entreprises Haute-Montérégie, Saint-Jean-sur-Richelieu
Automne 2016

 « Deux en un pourrais-je dire de ce stage qui avait comme particularité première le fait que deux mandats m’aient été attribués. Le premier consistait à élaborer une vision stratégique de développement de l’aéroport en aéroparc de 4e génération. Le second m’a amenée à monter un dossier complet d’adhésion à un réseau d’affaires européen, l’European Business and Innovation Centres Network. De plus, le premier mandat émergeait d’un domaine complètement nouveau et en effervescence, autant au regard de supports théoriques existants que dans la pratique même : l’Industrie 4.0.
Ce fut une expérience pratico-pratique permettant de sentir mes efforts valorisés. Rencontrer et discuter avec la ministre Dominique Anglade des enjeux de l’industrie de pointe dans notre région fut un moment magique. Me sentir réellement experte dans ce domaine qui était au départ complètement nouveau était le point culminant de tous les efforts que j’ai mis à m’approprier mes mandats.

J’ai effectivement proposé des solutions et des recommandations viables pour le devenir de l’aéroport. Ces recommandations ont été utilisées pour mettre en place des projets concrets. Mes fiches de projets s’avèrent également utiles pour les gestionnaires en place.

Mon stage a été prolongé sous forme de préembauche et j’occupe aujourd’hui le poste de directrice générale adjointe du Centre d’aide aux entreprises Haute-Montérégie. »

Une expérience professionnelle sans égal dans un milieu de stage unique

Marie-Christine Aubé
MAP pour analystes/professionnels, concentration administration internationale

Stage au Secrétariat général des affaires européennes (SGAE), Paris, France
(Le SGAE constitue l’un des Services du Premier ministre.)
En collaboration avec l’IRA de Lille


Présentation PDF

« J’ai été affectée au SGAE, qui est une institution interministérielle sous l’autorité directe de Matignon. Le cœur du métier du SGAE est l’élaboration des positions françaises en matière d’affaires européennes en coordonnant les contributions des différents ministères français sur un sujet donné.

Mes principales tâches étaient de réaliser divers documents sur la politique de cohésion, qui constitue le principal instrument d’investissement de l’Union européenne.

Une de mes plus importantes réalisations pendant ce stage est la présentation orale que j’ai réalisée lors d’une réunion interministérielle. C’était pour moi très impressionnant de pouvoir présenter devant de hauts représentants de différents ministères le résultat d’un travail que j’avais effectué pendant de longues heures au SGAE.

Par mon passage au SGAE, j’ai pu acquérir une expérience professionnelle sans égal dans un milieu de stage unique, enrichir mon cursus universitaire d’une expérience académique et pratique et approfondir mes connaissances sur la fonction publique française. J’ai également eu l’occasion de faire des rencontres humaines et fructueuses.

Tout au long de mon parcours universitaire, j’ai axé mes études sur la relation bilatérale franco-québécoise, pour laquelle je voue un intérêt véritable. Mon expérience au SGAE m’a permis d’évoluer au cœur de l’administration française, ce qui est selon moi, un atout en soi. Cette expérience me distinguera tout au long de ma carrière, qui, je le souhaite vivement, sera au sein de la fonction publique québécoise. »              

J’ai pu apporter des solutions concrètes

German Mendez
MAP pour analystes/professionnels, concentration évaluation de programmes

Stage au Bureau des stages de l’ENAP, Montréal

« Dans le cadre des activités visant l’amélioration du processus de stage et de travail dirigé, la Direction de l’enseignement et de la recherche de l’ENAP a demandé l’assistance d’un stagiaire en évaluation de programmes pour l’analyse et la validation de la faisabilité des solutions proposées par un groupe d’étudiants.

Mes principales tâches consistaient à :

  • Mettre en place un processus de cueillette et de compilation des données sur les inscriptions aux activités d’intégration et produire des tableaux statistiques
  • Produire des outils de planification (un échéancier type et une représentation graphique exposant toutes les étapes du processus de stage)            

Nous avons ainsi pu identifier les causes du problème dans la présentation des statistiques. J’ai fourni des idées, des propositions et des solutions, lesquelles ont amené à l’implémentation d’un ensemble de rapports produits systématiquement à partir de tableaux dynamiques.

Maintenant, le Bureau des stages peut s’appuyer sur des documents statistiques pour confirmer certaines tendances sur les inscriptions aux activités d’intégration.

Cette expérience m’a permis de démontrer ma capacité à identifier des problèmes et à y apporter des solutions concrètes. Cette expérience m’a aussi apporté la confiance nécessaire pour mettre à l’épreuve mes nouvelles connaissances et compétences dans un avenir rapproché. »

Une occasion de bâtir des ponts entre la théorie et la pratique

Laurent Trempe
MAP pour analystes/professionnels, concentration administration internationale

Stage à la Délégation générale du Québec à Tokyo
(ministère des Relations internationales et de la Francophonie)

           
           

« En septembre 2015, dans le cadre de ma maîtrise en administration internationale, j’ai eu la chance de réaliser un stage au Japon, au sein de la Direction des affaires économiques de la Délégation générale du Québec à Tokyo. Éclectique, riche, éclatée; cette expérience a été l’occasion de bâtir les ponts entre la théorie et la pratique.

Comme mon mandat portait essentiellement sur les affaires économiques, on m’a demandé de proposer une nouvelle offre de service aux entreprises québécoises désireuses de faire des affaires au Japon.

Par ailleurs, j’ai également eu l’opportunité de m’intéresser à la diplomatie québécoise à travers des rencontres avec des acteurs de haut niveau de la puissance publique japonaise, ainsi que des ambassadeurs de la francophonie au Japon en participant à une séance du Conseil pour la promotion de la francophonie. J’ai été étonné de constater que le français connaissait une certaine vitalité dans ce pays insulaire et si éloigné.

L’écosystème des relations entre le Québec et le Japon est un univers complexe, qui a pris plusieurs décennies à construire. J’ai été heureux de pouvoir apporter ma pierre à l’édifice et d’y rencontrer des gens intéressés, intéressants et généreux, en plus de m’initier à la langue japonaise.

Il ne fait aucun doute que cette expérience exotique me permettra de me rapprocher de mes ambitions professionnelles, soit celles de faire carrière dans le domaine des affaires internationales, préférablement dans la région de l’Asie. »

Ça vous intéresse?

Si vous voulez vous aussi entreprendre des études de maîtrise qui vous mèneront à un stage, consultez nos programmes pour professionnels.