Logo ENAP

Le système d'éducation au Québec

Niveaux d’études

Au Québec, il existe trois niveaux d’études universitaires : 
  • le 1er cycle; 
  • le 2e cycle; 
  • le 3e cycle.

Le système universitaire québécois ne comporte pas de grandes écoles ou d’écoles privées de niveau universitaire comme c’est le cas notamment en France. Les universités, toutes reconnues par le gouvernement provincial, sont considérées comme des établissements de grande qualité et leurs formations sont reconnues au niveau national et international. Elles se comparent donc aux grandes écoles européennes en termes de qualité de l’enseignement tout en étant abordables. Au Québec d’ailleurs, les frais de scolarité sont parmi les plus bas en Amérique du Nord.

Le 1er cycle
Premier niveau de l’enseignement universitaire, il conduit habituellement à l’obtention du grade de bachelier au terme de trois ou quatre années d’études. Le baccalauréat nord-américain a une définition différente de celle convenue dans le reste de la francophonie : il correspond à la licence française dans le système LMD (bac+3). L’ENAP n’offre cependant aucun programme de 1er cycle.

Le 2e cycle
Second niveau du système de l’enseignement universitaire, il conduit au grade de maître après généralement deux ans d’études. La maîtrise est l’équivalent du master dans le système LMD (bac+5) ou encore l’équivalent du DEA ou du DESS dans l’ancien système français. On distingue deux types de maîtrise :

  • La maîtrise avec mémoire vise à développer chez l’étudiant des aptitudes à la recherche. Ce profil conduit à la rédaction d’un mémoire présentant la démarche et les résultats d’une recherche particulière. Ce profil conduit par ailleurs aux programmes de 3e cycle, dont le doctorat. 
  • La maîtrise sans mémoire (souvent dite maîtrise professionnelle) vise l’application des contenus théoriques vus en classe par l’entremise d’une activité d’intégration : stage, travail dirigé, projet d’intervention, séminaire d’intégration.

Le 2e cycle comprend également certains programmes courts (durée d’un à deux trimestres) et des diplômes d’études supérieures spécialisées (DESS). Ces derniers sont d’une durée d’un an à temps complet. Le DESS est l’équivalent de la maîtrise (bac+4) en France.

Le 3e cycle
Troisième niveau de l’enseignement universitaire, il conduit au grade de docteur (Ph.D.) reconnu internationalement. Il comprend en outre certains microprogrammes (programmes courts, sans grade).

Guide des niveaux de formation pour l’admission générale des candidats non québécois
Pour connaître le niveau de formation requis pour accéder aux programmes d’études du Québec, consultez le Guide des niveaux de formation sur le site de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) qui présente par pays les diplômes permettant d’accéder aux études de 2e et 3e cycles.

Organisation des études

Étudier à l’ENAP représente un défi et cela est d’autant plus vrai pour les étudiants étrangers. Il faut donc vous investir dès le départ dans vos études et assister à tous vos cours. Votre présence est essentielle pour pouvoir réussir avec succès votre projet d’études et répondre aux exigences des enseignants. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui accordent une note pour la participation des étudiants en classe.

Afin de favoriser la réussite de vos études, les Services aux étudiants de l’ENAP vous offrent différents ateliers qui vous permettront d’acquérir des stratégies d’apprentissages appropriées : préparation aux examens, réussite scolaire au Québec, gestion du temps, etc. Pour plus de détails : www.etudiants.enap.ca, rubrique « Services aux étudiants »

Notion de crédit
Le crédit est une unité qui permet d’attribuer une valeur numérique à la charge de travail requise d’un étudiant pour atteindre les objectifs particuliers d’un cours. Un cours dans le système universitaire québécois correspond, en général, à trois crédits, soit à 45 heures d’activités d’apprentissage (cours, travaux pratiques, évaluation, etc.), en plus du travail personnel, étalé sur un trimestre.

Trimestre
L’année universitaire est divisée en trimestres (aussi appelés « sessions »). Elle comprend deux trimestres réguliers (automne et hiver) et un trimestre intensif (été). À titre informatif, dans le système universitaire québécois, l’évaluation des apprentissages se fait de manière continue, à l’intérieur d’un même trimestre. De plus, il est très rare que la notation d’une matière repose sur une seule évaluation en fin de trimestre. D’ailleurs, dès le premier cours, un plan de cours vous sera remis. Vous aurez un portrait clair des évaluations : dates d’examen et de remise des travaux, lectures hebdomadaires obligatoires, etc. Il est important d’en prendre connaissance, ceci vous permettra de bien planifier votre charge de travail du trimestre. Il faut éviter de prendre du retard qui peut s’avérer impossible à rattraper.

Les cours font relâche durant les fêtes de fin d’année, soit à partir de la mi-décembre pour une période d’environ trois semaines. Une semaine de congé est également prévue entre la fin du trimestre d’hiver et celui de l’été. Généralement, il n’y a pas de cours en juillet (sauf pour les cours en ligne), et ce, jusqu’à la fin du mois d’août.

Horaire des cours
Les cours (ou matières) sont d’une durée normale de 3 heures par semaine (présence en classe) pendant 15 semaines. Cela peut sembler peu, mais attention ! Pour chaque cours, il faut compter hebdomadairement 9 heures de travail personnel. Un étudiant étranger suit généralement 4 cours par trimestre : si vous faites le compte, on atteint vite les 45 heures par semaine consacrées exclusivement aux études…

Les cours se déroulent à différents moments, soit le matin, l’après-midi ou le soir. Certains cours peuvent être donnés selon un horaire particulier, par exemple en bloc de 4 heures ou encore le samedi, un weekend sur deux. L’horaire proposé à chacun des trimestres vise, dans la mesure du possible, la conciliation travail, études, famille et vie sociale.