Logo ENAP
Connexion

6 oct. 2016 Des chercheurs de l'ENAP reçoivent de nouvelles subventions

Des chercheurs de l'ENAP ont récemment reçu de bonnes nouvelles d'organismes subventionnaires. Voici un survol des annonces 2016, qui concernent Marie-Claude Prémont, Isabelle Lacroix, Martin Goyette, Stéphane Roussel, Natalie Rinfret, Moktar Lamari, Tatiana Garakani, Yves Boisvert, Stéphane Paquin, Marie-Soleil Tremblay, Stéphanie Gagnon, Gérard Divay, Nassera Touati et Jean-Louis Denis.

La professeure Marie-Claude Prémont a reçu une subvention Savoir du Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH) de 275 318 $ sur quatre ans (2016-2020) pour son projet de recherche « L’hydroélectricité comme vecteur de développement de la périphérie québécoise : trois grandes régions, trois modèles distincts », projet qu’elle mène avec un cochercheur, Marc-Urbain Proulx (Université du Québec à Chicoutimi).

La chercheure associée Isabelle Lacroix, avec le professeur Martin Goyette, a décroché une subvention Développement Savoir du CRSH de 70 703 $ sur quatre ans pour la recherche « L’engagement des jeunes dans les organisations de placés et d’anciens placés en protection de la jeunesse au Québec et en France ».

Le professeur Stéphane Roussel a pour sa part obtenu deux subventions à titre de chercheur principal :
  • Financement de 13 859 $ (1 an) du Programme de subventions de coopération ciblées du Programme de coopération de la Défense nationale pour son projet « Tensions et réformes du processus d’approvisionnement militaire au Canada »
  • Financement de 8000 $ (1 an) du Programme de soutien à la recherche en matière d’affaires intergouvernementales et d’identité québécoise du Secrétariat des Affaires intergouvernementales canadiennes pour l’École d’été sur la sécurité transfrontalière

La professeure Natalie Rinfret a de son côté reçu une subvention du Programme de coopération intergouvernemental entre le Québec et le Nouveau-Brunswick pour son projet « Le désengagement psychologique dans le milieu de travail ».

Le professeur Moktar Lamari fait quant à lui partie d’une équipe de chercheurs québécois ayant obtenu une subvention de partenariat de 2,5 M$ (sur 6 ans) du CRSH. Ce financement, auquel s’ajoute un financement de 1,4 M$ provenant de partenaires du projet, vise à explorer différents chantiers et enjeux liés à l’accès au droit et à la justice (ADAJ), projet dirigé par Pierre Noreau (Université de Montréal). Le professeur Lamari est responsable du chantier menant à la création et à l’exploitation de la plateforme de statistiques, indicateurs, numéraires d’évaluation de la justice institutionnelle (SINERJI), qui sera en partie installée à l’ENAP et à laquelle plusieurs étudiants pourront contribuer.

La professeure Tatiana Garakani est cochercheure dans la recherche intitulée « Un projet collaboratif avec les jeunes inuits, leurs familles et communautés : la persévérance scolaire sous l’angle des pratiques éducatives informelles, de la recherche scientifique communautaire et des cheminements » pour laquelle Irene Rahm a obtenu 174 826 $ (2016-2019). Il s’agit d’une action concertée financée par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) en collaboration avec le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR).

Les professeurs Yves Boisvert et Stéphane Paquin sont cochercheurs dans le projet de recherche « Les infrastructures éthiques comme outil de gouvernance : les dimensions éthique et politique de la régulation sociale » dirigé par André Lacroix (Université de Sherbrooke). Ce projet a reçu une subvention Savoir du CRSH de 136 000 $ sur trois ans.

La professeure Marie-Soleil Tremblay œuvre comme cochercheure dans le projet de recherche « The emotional dimension of audit work » mené par Henri Guénin-Paracini (Université Laval), qui a reçu une subvention Savoir du CRSH de 96 206 $ sur quatre ans.

La professeure Stéphanie Gagnon participe à titre de cochercheure au projet « Everyday life in extreme contexts: The role of identity, routines and emotions », mené par Linda Rouleau (HEC Montréal), qui a reçu un financement de 67 500 $ sur quatre ans.

Les professeurs Gérard Divay et Nassera Touati œuvrent comme cochercheurs dans le projet « Redéfinition de l’État social québécois : les réseaux locaux d’action face aux transformations institutionnelles » d’André-Anne Parent (Université de Montréal), qui a reçu un financement de 51 864 $.

Le professeur Stéphane Paquin est pour sa part cocandidat d’une subvention Connexion du CRSH de 24 020 $ sur un an pour le projet « Les partenariats transatlantique et transpacifique à l’ère de l’interconnexion ».

Enfin, les professeurs Jean-Louis Denis, Gérard Divay, Marie-Claude Prémont et Nassera Touati figurent comme cochercheurs dans le projet « Recherche interventionnelle et intersectorielle pour l’implantation d’environnements urbains périphériques durables et favorables à la santé », qui a obtenu 49 963 $ du Programme de subventions d’équipe – Santé et environnement – des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), qui leur permettra de préparer une demande de subvention plus substantielle.

Félicitations aux chercheurs!