Logo ENAP
Connexion

12 mai 2017 Louis Borgeat est nommé au poste de protecteur universitaire de l'ENAP

M. Louis Borgeat
Depuis le 1er mai, Louis Borgeat a pris la relève de Pierre Lefrançois au poste de protecteur universitaire de l'ENAP. À sa réunion du 28 avril dernier, le conseil d'administration l'a nommé à ce poste pour un mandat de trois ans qui se terminera le 30 avril 2020.

Gagnant du Prix hommage 2016 de l’Institut d’administration publique de Québec, M. Borgeat est reconnu pour son grand sens de l’État, sa rigueur, sa connaissance fine du droit administratif et de la législation québécoise, la transparence dans sa gestion ainsi que son grand dévouement au développement et à la formation de la relève.

M. Borgeat a poursuivi une carrière exceptionnelle, tant au sein de l’administration publique québécoise que dans le monde universitaire. Il a notamment occupé les fonctions de président de l’Office de la protection du consommateur, de secrétaire général associé à la législation au ministère du Conseil exécutif du Québec et de sous-ministre associé au ministère de la Justice.

 

Le rôle du protecteur universitaire
Le protecteur universitaire est appelé à intervenir à la demande de toute personne ou de tout groupe (étudiant, client, membre du personnel, professeur) qui, après avoir épuisé tous les recours internes à sa disposition, estime avoir été lésé, traité injustement ou fait l'objet de discrimination.

Le protecteur universitaire jouit d'une totale indépendance et peut donc exercer sa fonction en toute impartialité; son mandat premier est de veiller à ce que chaque membre de la communauté universitaire soit traité avec équité et justice. Selon le cas, il peut enquêter, évaluer le bien-fondé d'une demande et transmettre ses recommandations aux autorités compétentes.

Site Web du protecteur universitaire