Logo ENAP
Connexion

28 juin 2019 Un franc succès pour le colloque et l'école d'été Réseaux d'action collective autour et avec les jeunes : comment mieux travailler ensemble?

L'événement organisé par la CREVAJ, l'EDJeP, la Chaire-réseau Jeunesse et l'équipe de recherche REGARDS a réuni plus de 300 personnes, dont de nombreux jeunes, chercheurs et partenaires, au campus de l'ENAP à Montréal du 10 au 14 juin.

Pour Martin Goyette, professeur et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’Évaluation des actions publiques à l’égard des jeunes et des populations vulnérables (CREVAJ) de l’ENAP, ce colloque d’envergure internationale représente « une opportunité d’unir les expertises des partenaires, des chercheurs et des jeunes afin de contribuer directement à améliorer les services aux jeunes et leurs conditions de vie ».

Messieurs Réjean Houle, secrétaire adjoint au Secrétariat à la jeunesse du Québec, et Daniel Corbeil, directeur général adjoint par intérim des Services en santé mentale et en psychiatrie légale, ont souligné l’importance d’assurer une cohérence entre les actions de l’État en matière de jeunesse, de mieux accompagner les jeunes dans les divers passages de leur vie et de créer et soutenir des environnements sains qui les aident dans leurs apprentissages.

Durant le colloque, un groupe de jeunes, qui s’est nommé « Les Concerné.e.s » et qui était composé du Comité Jeunes d’EDJeP (Étude longitudinale sur le devenir des jeunes placés au Québec et en France), de jeunes des organisations d’anciens placés en France ADEPAPE et des jeunes du comité RIPAJ (Réseau d’Intervention de Proximité Auprès des Jeunes de la rue), a d’ailleurs piloté le panel de clôture dans lequel ils ont présenté leurs avis et recommandations pour mieux soutenir l’action collective auprès des jeunes. Ils ont affirmé l’importance d’une approche collaborative et intersectorielle, qui prend en considération leur vécu, leur expérience dans leur diversité et leur participation active. Les jeunes ont indiqué clairement qu’ils voulaient être entendus et soutenus dans leur transition, tant par l’accès à des services que par l’accès à du soutien financier. Plus encore, ils souhaitent de la stabilité dans les services à la jeunesse, même après 18 ans. Ils ont également tenu à souligner le rôle majeur de la pair-aidance dans leur passage à la vie adulte.

Toute l’équipe tient à remercier l’ensemble des personnes qui ont pris la parole : chercheurs, professionnels, décideurs et tous les organismes participants, dont le Mouvement Jeunes et santé mentale, Réseau l’Intersection de Québec , Care jeunesse, Coup d’Éclats, Refuge des Jeunes de Montréal, RocajQ, Regroupement des Auberges du cœur du Québec, Adepape, Doncel et Guía Egreso. Nous souhaitons exprimer un remerciement particulier au groupe de jeunes « les concerné.e.s » pour leur participation active durant tout le colloque, pour leur savoir expérientiel et l’authenticité qu’ils ont apporté aux échanges et réflexions.