Logo ENAP
Connexion

15 janv. 2021 Nancy Brassard publie un article dans La Conversation sur le confinement et le cerveau

La professeure de l'ENAP explique comment l'impact du confinement est dur pour le cerveau et offre des outils pour récupérer nos facultés et capacités.

Incapable de lire ou d’écrire comme à votre habitude, vous faites d’interminables listes, commencez une tâche ne la terminez pas bref, vous vous sentez agités. Normal! Votre centrale électrique ne fonctionne pas comme d’habitude.

Votre cerveau est sollicité autrement dans cette gestion de crise. Ce courant électrique permet au cerveau de coordonner vos mouvements, contrôler votre respiration, ressentir la faim, la douleur et vos émotions. Ce courant doit circuler convenablement et plus l’activité électrique du cerveau est intense plus nous aurons besoin de sommeil ou ressentirons les effets d’un manque de sommeil. Cela peut prendre la forme de conséquences sur la santé physique (surpoids, diabète, maladies cardiovasculaires) et sur la santé mentale (modifications comportementales, concentration, perturbations de l’humeur). Depuis longtemps on pense que l’activité électrique du cerveau serait en relation avec les grands problèmes psychologiques.

Consultez l’article